Véronique et Laurent : trentenaires, globe-trotters et tombés dans le marchandage par nécessité.

Après des études à Paris, et quelques années à travailler en entreprise dans les secteurs de la communication et d’Internet en tant que chef de projet ou consultant, nous avons décidé de « tout plaquer » pour partir en tour du monde.

Notre périple nous a mené à travers 4 continents (Afrique, Asie, Océanie et Amérique du Sud). Nous avons choisi de voyager « en routards » avec un budget serré. Pour visiter, ramener des souvenirs, et même pour se loger ou manger, nous avons bien souvent été amenés à marchander. Au début, cela nous était pénible.

Nous nous sommes vite rendus compte de notre manque d’habileté dans ce domaine, surtout face aux vendeurs et marchands des pays traversés. Comme tout le monde, nous arrivions toujours à faire baisser le prix, mais nous sentions que le vendeur nous menait par le bout du nez. Alors, nous avons multiplié les occasions de marchander afin de progresser. Nous ne voulions plus subir la négociation, mais en être véritablement partie prenante.

Nos efforts ont été fructueux. Nous arrivions à négocier le prix beaucoup plus loin et beaucoup plus habilement que nous le faisions au début, et en y prenant du plaisir. Le marchandage, que nous redoutions tant au début du voyage, était devenu un jeu, qui en plus nous permettait de faire des économies.

C’est là qu’est née l’idée de ce livre. Nous en avons discuté avec les autres voyageurs que nous rencontrions, et si la plupart se débrouillaient plus ou moins, tous rencontraient les mêmes difficultés. Ils ne se sentaient pas de taille face aux marchands. Et surtout aucun n’avait de méthode simple et pragmatique pour être sûr de marchander efficacement à tous les coups. Ecrire un livre était donc un moyen de transmettre notre expérience à tous. Nous aurions bien aimé en avoir un à disposition lors de nos premiers pas en marchandage.